ROCAMADOUR - Haut lieu de pélerinage

Dans le Parc naturel régional des Causses du Quercy, à une petite dizaine de kilomètres de nos gîtes, se dresse la majestueuse cité de Rocamadour, haut-lieu de pélerinage depuis de nombreux siècles.

L'épreuve finale de ce pèlerinage consistait à gravir à genoux les 216 marches conduisant à la cité religieuse. Enfin parvenus à l'intérieur des sanctuaires après cette ascension, les pèlerins laissaient en ex-voto divers objets. Les plus connus restent les fers de condamnés libérés de leurs chaînes, les bateaux de marins sauvés et reconnaissants, ou les plaques de marbre gravées et accrochées au mur de la chapelle aux XIXe siècle et XXe siècle.
Consacré à la Vierge Marie sous l'apparence d'une Vierge noire dont le corps était autrefois couvert de plaques d'argent, puis d'un manteau, il subsiste une statue est dans l'une des chapelles dans les sanctuaires à pic, sur les gorges de l'Alzou.

Pillés sous la Révolution française, les sanctuaires de Rocamadour furent entièrement restaurés au XIXe siècle, ce qui leur évita une ruine complète.
Le succès du site vint des miracles de la Vierge noire dont la cloche miraculeuse signalait, par son tintement, le sauvetage en mer de marins. Cette reconnaissance du monde des marins valut à Notre Dame de Rocamadour d'être vénérée dans plusieurs chapelles bretonnes ou même canadienne.

C'est aussi ici que selon une version, l'épée de Roland, Durandal, fut transportée par l'archange Saint Michel.



Quelques photos de ce haut-lieu

Le sanctuaire  Vue générale du site  Du haut du sanctuaire, l'histoire vous contemple